“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Rallye de Monte-Carlo: Delecour piqué par le Scorpion

Mis à jour le 19/01/2017 à 05:14 Publié le 19/01/2017 à 05:14
Tombé sous le charme de l'Abarth 124 Rally, François Delecour va-t-il réussir un retour gagnant dans la catégorie R-GT ?

Tombé sous le charme de l'Abarth 124 Rally, François Delecour va-t-il réussir un retour gagnant dans la catégorie R-GT ? Jo Lillini et DR

Rallye de Monte-Carlo: Delecour piqué par le Scorpion

Fidèle parmi les fidèles, le vainqueur de l'édition 1994 repique au jeu dans la catégorie R-GT. Deux ans après avoir imposé une Porsche, il espère récidiver sous le signe du Scorpion Abarth

Si le numéro 21 est frappé sur les portières de sa nouvelle danseuse, il s'agit bel et bien de son 22e Rallye Monte-Carlo.

Pas moins de six podiums enchaînés en l'espace d'une décennie, de 1991 à 2001, dont ce mémorable triomphe acquis il y a près d'un quart de siècle (1994, sur Ford Escort Cosworth). Seulement quatre abandons à déplorer depuis la genèse de cette histoire d'amour sans fin, en 1983.

Modèle de longévité, à 54 ans, François Delecour pourrait revendiquer légitimement la palme de la fidélité, aujourd'hui.

« Une voiture qui cache bien son jeu »

22, le revoilà ! Une deuxième fois piqué par un fameux...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct