“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Questions pour des champions en clair sur Canal +

Mis à jour le 30/05/2016 à 05:15 Publié le 30/05/2016 à 05:15
Pour une fois, Julien Fébreau et Jacques Villeneuve ne regardent pas les petits écrans de leur cabine télé, mais la boule de cristal que nous leur avons tendu. Et ils jouent le jeu !

Questions pour des champions en clair sur Canal +

Duo vedette de la chaîne de la F1 depuis 2013, Julien Fébreau et Jacques Villeneuve se livrent à un jeu d'anticipation. Voyance en direct...

À 14 heures pile, hier, comme chaque dimanche de course, ils vous ont donné rendez-vous au premier virage. En pole position sur l'antenne de Canal + depuis que la chaîne à péage a coché la case F1, voilà trois ans, Julien Fébreau et Jacques Villeneuve composent un duo complémentaire. Un équipage vite devenu indissociable car très apprécié pour ses analyses pointues et son franc-parler. Sur un fil et sans filet, tels les as du volant en action sur le vertigineux toboggan monégasque, ils vous ont fait partager leurs points de vue et leurs émotions 78 tours durant, jusqu'au dénouement du 74e Grand Prix de Monaco.

Et maintenant ? Messieurs, quelle suite prédisez-vous pour ce championnat du monde 2016 très loin d'être plié alors que quinze virages restent à négocier, du Canada dans deux semaines à Abu Dhabi le 27 novembre ? À notre invitation, les deux voix de référence des GP dans l'Hexagone se sont jetées à l'eau en jouant au « oui ou non ». Un jeu d'anticipation composé de six questions. Sur les quais du port Hercule, Fébreau et Villeneuve se mouillent. Réponses en direct et en clair...

Rosberg enfin couronné ?

Auteur d'un début de saison canon, le « meilleur ennemi » de Lewis Hamilton tiendra-t-il la distance pour coiffer sa première couronne suprême ?

Julien Fébreau : NON. On est encore trop loin de la fin pour imaginer que Nico a les clés en main. Je pense d'ailleurs qu'il ne les a pas vraiment. Lorsque sa voiture fonctionne, on sait que Lewis est un brin plus vite. Il a perdu...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct