“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Quand Ferrari se remet à rimer avec Forghieri pour le Grand Prix de Monaco Historique

Mis à jour le 13/05/2016 à 05:11 Publié le 13/05/2016 à 05:11
Ne cherchez pas un ordinateur sur sa table de travail. Cette Ferrari 312B qu'il avait conçu lui-même à la fin des sixties, Mauro Forghieri l'affûte « à l'ancienne », avec stylo, papier et chrono manuel acheminés dans sa valise d'époque...

Ne cherchez pas un ordinateur sur sa table de travail. Cette Ferrari 312B qu'il avait conçu lui-même à la fin des sixties, Mauro Forghieri l'affûte « à l'ancienne », avec stylo, papier et chrono manuel acheminés dans sa valise d'époque... Photo Morgan Mathurin

Quand Ferrari se remet à rimer avec Forghieri pour le Grand Prix de Monaco Historique

À 81 ans, Mauro Forghieri, l'emblématique directeur technique de la Scuderia, sort de sa retraite pour bichonner la sublime Ferrari 312B millésime 1970 pilotée par Paolo Barilla

Dès le premier regard posé sur sa rutilante carrosserie, cette fabuleuse machine à remonter le temps frappée du cavallino rampante vous propulse aux confins des sixties et des seventies. Domptée lors de ce 10e Grand Prix de Monaco Historique par Paolo Barilla, l'ancien pilote Minardi F1 - également vainqueur des 24 Heures du Mans 1985 -, la Ferrari 312B figure en bonne place sur la grille de rêve réunissant les F1 mythiques de la fameuse Scuderia.

« Oui, c'est une voiture qui a laissé une empreinte indélébile, parce qu'elle nous a permis de revenir aux avant-postes durant la saison 1970 après deux années de vaches maigres », lance Mauro Forghieri.

« Seule la victoire est belle »

Incroyable mais vrai : à 81 printemps, l'emblématique directeur technique, second personnage le plus influent à Maranello après Enzo Ferrari durant plus d'un demi-siècle, n'est pas rangé des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct