“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Pourquoi le 76e Grand Prix de Monaco risque d'être plus grandiose encore

Mis à jour le 22/05/2018 à 09:29 Publié le 22/05/2018 à 09:23

Pourquoi le 76e Grand Prix de Monaco risque d'être plus grandiose encore

Après cinq courses et deux victoires chacun, le duel entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel s’annonce prometteur à Monaco

Incontournable. Prestigieux. Excessif. Clinquant. Fastidieux. Spectaculaire. Unique... Le Grand Prix de Monaco a ceci de rare, que bien des adjectifs, parfois antinomiques, lui vont comme un gant.

Voir circuler des monoplaces de 900 chevaux à plus de 166 km/h de moyenne (pole de Raïkkonen en 2017) dans les rues sinueuses et pour le moins exiguës de la Principauté, reste un spectacle hautement improbable !

Pourtant parfaitement maîtrisé par tout ce petit monde. Un paddock, du reste, durablement amouraché de ‘‘son’’ cher Monaco, must médiatique de la saison.

Alors oui, le Grand Prix est quelquefois - pour ne pas dire souvent -...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct