“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

L’Historique a mis le Grand Prix sur les bons rails

Mis à jour le 15/05/2018 à 09:45 Publié le 15/05/2018 à 09:13
Esprit de corps et efficacité ont dicté les interventions des commissaires.

Esprit de corps et efficacité ont dicté les interventions des commissaires. Photos Jean-François Ottonello

L’Historique a mis le Grand Prix sur les bons rails

Galop d’essai de la grand-messe automobile prévue fin mai, l’Historique a attiré les foules et offert autant de spectacles en tribunes que de travail en bord de piste pour les commissaires

Les "papys" du volant ont fait de la résistance ce week-end à Monaco! En se tirant la bourre comme jamais sur le tourniquet monégasque, les anciennes gloires de l’automobile ont assuré le spectacle et, parfois, poussé leur bolide dans ses derniers retranchements.

Résultat: un public nombreux et conquis et beaucoup, beaucoup de boulot, pour les 658 commissaires de pistes.

LIRE. Record d'affluence pour le Grand Prix de Monaco Historique 2018

Commissaire général adjoint en charge du corps des commissaires, Jean-Michel Matas faisait les comptes hier, penché sur la main courante. Fier de l’esprit de corps, la cohésion et l’efficacité de ses troupes, il se tourne sereinement vers le grand oral du 24 au 27 mai prochain: le Grand Prix de Formule 1.

"Toutes sortes d’incidents confondus, on a...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct