“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Grand Prix historique de Monaco: nos 5 coups de cœur de 2016

Mis à jour le 15/05/2016 à 14:32 Publié le 15/05/2016 à 11:08
Au nom de la tradition, quelque 230 nobles mécaniques d’antan composent le sublime parc de cette 10e édition.

Au nom de la tradition, quelque 230 nobles mécaniques d’antan composent le sublime parc de cette 10e édition. Photos Jean-François Ottonello

Grand Prix historique de Monaco: nos 5 coups de cœur de 2016

Au nom de la tradition, quelque 230 nobles mécaniques d’antan composent le sublime parc de cette 10e édition. Triées sur le volet, elles remontent le temps tout le week-end en Principauté. Voici nos cinq coups de cœur.

Bugatti 35B n°8 (série A)

La voiture mythique par excellence ! Une icône de l'entre-deux-guerres domptée par Julia de Baldanza qui était sortie des ateliers Bugatti de Molsheim en 1929. Cette année-­là, le pilote monégasque Louis Chiron avait imposé un modèle identique au Grand Prix d'Allemagne (Nürburgring).

Bugatti 35B n°8 (série A)

Talbot­ Lago T26C n°26 (série B)

Encore une "ex" de Louis Chiron (vainqueur du Grand Prix de France 1949)! Le Dr Klaus Lehr présente une pièce très rare puisque la firme française n'a produit que douze châssis au total, dont celui­-ci, en 1948.

Talbot­ Lago T26C n°26 (série B)

U2 Mk2 n°60 (série D)

Grâce au look très original que lui confère son moteur avant décalé, cette Formule Junior produite en 1960 se démarque de ses rivales. Elle est pilotée par Ray Mallock, fils d'Arthur Mallock, son constructeur outre-­Manche.

U2 Mk2 n°60 (série D)

Ferrari 555 n°48 (série B)

Surnommée "Supersquallo", cette illustre ambassadrice du cheval cabré, pilotée ici par le gentleman driver Samuel Stretton, a débuté sa trajectoire en Grand Prix en 1955 à Monaco. A l'époque, ses chevaliers servants s'appelaient Piero Taruffi, Nino Farina, Maurice Trintignant, Mike Hawthorn...

Ferrari 555 n°48 (série B)

Matra MS120B n°21 (série F)

Sur les traces de "Bebel", l'illustre papa disparu l'an dernier, Anthony Beltoise réécrit l'histoire dans le baquet de cette F1 couleur "bleu de France" ayant marqué son époque. Lors du Grand Prix de Monaco 1970, Jean-Pierre Beltoise, parti de la troisième ligne, avait été contraint à l'abandon (boîte de vitesses), mais l'autre MS120 s'était classée 3e aux mains d'Henri Pescarolo.

Matra MS120B n°21 (série F)


La suite du direct