“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Débuts gagnants aux 24 Heures du Mans pour le Monégasque Stéphane Richelmi

Mis à jour le 19/06/2016 à 18:59 Publié le 19/06/2016 à 18:52
A 26 ans, Stéphane Richelmi est parvenu à transformer son coup d'essai en coup de maître.

A 26 ans, Stéphane Richelmi est parvenu à transformer son coup d'essai en coup de maître. AFP

Débuts gagnants aux 24 Heures du Mans pour le Monégasque Stéphane Richelmi

Il en rêvait. Il l'a fait. A 26 ans, Stéphane Richelmi est parvenu à transformer son coup d'essai en coup de maître sur la piste majuscule des 24 Heures du Mans.

Alors qu'il accomplit sa première saison en Endurance, le pilote monégasque recruté cet hiver par l'écurie Alpine-Signatech a brillamment remporté la catégorie LMP2 en compagnie de ses deux coéquipiers, le Français Nicolas Lapierre et l'Américain Gustavo Menezes.

Face à une concurrence féroce (22 prototypes P2 en lice !), l'Alpine A460 numéro 36 s'est montrée aussi performante que constante d'un bout à l'autre du double tour d'horloge.

Ni panne, ni dérapage!

De quoi offrir à la marque française renaissante un succès historique assorti de la 5e place du classement général dans le sillage des LMP1 reines de la discipline, Porsche, Toyota et Audi.

Déjà vainqueur sur son cher circuit de Monaco, en GP2, le véloce ambassadeur de la Principauté ne pouvait pas mieux débuter sa nouvelle trajectoire.

Après avoir gagné les 6 Heures de Spa-Francorchamps le mois dernier, le trio Lapierre-Richelmi-Menezes conforte d'ailleurs sa place en tête du championnat du monde WEC/LMP2... 


La suite du direct