“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

On connait les dates des Grands Prix de F1 du Castellet et de Monaco pour 2019

Daniel Elena quitte le Dakar avec une fracture du coccyx

Mis à jour le 11/01/2018 à 14:47 Publié le 11/01/2018 à 14:46
La 3008 DKR Maxi de l’illustre tandem a vu saprogression brisée net en tombant dans un trou.

La 3008 DKR Maxi de l’illustre tandem a vu saprogression brisée net en tombant dans un trou. Photo AFP

Daniel Elena quitte le Dakar avec une fracture du coccyx

Après un violent choc dans le désert péruvien, le copilote monégasque de Sébastien Loeb, touché au coccyx et au sternum, n’a pas pu poursuivre le Dakar, perdant là ses derniers espoirs de victoire.

Le 40e Dakar va quitter le Pérou sans eux. Pari perdu pour Sébastien Loeb et Daniel Elena! L’ambition des nonuple champions du monde des rallyes, qui espéraient enfin remporter le plus célèbre des raids tout terrain, à l’occasion de la troisième et dernière participation de Peugeot, s’est en effet fracassée dans les dunes surplombant l’océan Pacifique, entre San Juan de Marcona et Arequipa (5e étape).

C’était l’ultime difficulté dans le piégeux désert d’Ica avant de prendre de l’altitude en direction des plateaux perchés boliviens.

Victorieuse la veille, la 3008 DKR Maxi de l’illustre tandem a vu sa progression brisée net en tombant dans un trou.

"Au premier impact, j'avais le souffle coupé, j'avais mal au sternum", racontait plus tard le copilote monégasque, hélas contraint de déposer les armes puisque victime d’une fracture du coccyx.

"C'est surtout le choc qui m'a coupé la respiration. Mais quand le corps s'est refroidi et qu'on est remontés dans la voiture, après 2h30 d’attente (le temps qu’un camion les sortent de ce mauvais pas, ndlr), j'avais mal au niveau du coccyx. En 20 ans de carrière avec Séb', je n'étais allé que deux fois à l'hôpital. Il sait que la douleur et moi, ça fait deux. Là, il restait dix étapes et c'était impossible de continuer. Le Dakar s’arrête, c'est comme ça."

Point final en Amérique du Sud. Mais le prochain chapitre se profile d’ores et déjà à l’horizon.

Du 8 au 11 mars, les inséparables compères feront leur come-back en WRC avec Citroën sur les pistes poussiéreuses du Rallye du Mexique. "Je serai rétabli, bien sûr", promet Elena.


La suite du direct