“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermin...

En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari e...

Christian Estrosi dévoile la note accordée par la FOM à l'organisation du Grand Prix de F1 au Castellet

Mis à jour le 26/06/2018 à 09:18 Publié le 26/06/2018 à 09:17
Christian Estrosi.

Christian Estrosi. Photo Frantz Bouton

Christian Estrosi dévoile la note accordée par la FOM à l'organisation du Grand Prix de F1 au Castellet

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin pour RMC sur les embouteillages monstres de ce week-end aux abords du Castellet, Christian Estrosi a reconnu des "défaillances importantes".

"C'est clair qu'il y a eu des défaillances importantes, a confié le maire de Nice. On attendait 15.000 personnes vendredi, on en a eu 30.000. Maintenant, c'est l'heure du bilan. On va en tirer toutes les conséquences. Nous allons travailler d'arrache pied avec les collectivités pour organiser l'acheminement des spectateurs pour l'année prochaine." 

Au passage, Christian Estrosi s'est défendu toute mauvaise organisation. "Je suis juste l'organisateur sportif. Pas celui des routes", a-t-il répondu tout en appuyant. "Notre organisation a été notée par la FOM. Nous avons eu 13.5/20. Cela nous classe parmi les 4 meilleurs grands prix du monde." 


La suite du direct