“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Hockey sur glace, pétanque, judo, tennis, volley, athlétisme... c'était la fête du sport à Tende.

Le rendez-vous qu'il ne fallait pas manquer : la caravane du sport !

Les joueurs de l'OGC Nice Ihsan Sacko et Walter Benitez ont participé aux animations avec les enfants.

Le sport mis à l'honneur au Bastion

La Kényane Beatrice Chepkoech explose le record du monde du 3.000m steeple à Her...

Le Niçois Frédéric Dagée termine 9e du lancer de poids au Meeting Herculis

Les 5 temps forts à ne pas louper du 31e meeting Herculis de Monaco

Herculis : le lancer de poids pour les Nuls

Mis à jour le 19/07/2018 à 08:06 Publié le 19/07/2018 à 08:06
Les premiers athlètes se sont entraînés hier sur l'installation éphémère du port Hercule.

Les premiers athlètes se sont entraînés hier sur l'installation éphémère du port Hercule. Photo Céline Brégand

Herculis : le lancer de poids pour les Nuls

Les épreuves dames et messieurs du lancer de poids sont accessibles gratuitement, cet après-midi, sur le port Hercule. L'occasion de faire un point sur cette discipline méconnue du grand public

Sur le port Herculis, hier, Didier Boinon, responsable des installations sportives du meeting international d'athlétisme Herculis active ses troupes. Tout doit être prêt pour l'arrivée des premiers athlètes qui viendront tester l'installation éphémère à partir de 17 h 00.

L'agitation et le bout de pelouse posée sur le bitume attisent la curiosité des passants. On ne va pas se mentir, le lancer de poids est une épreuve un peu marginale de l'athlétisme. Elle ne déchaîne pas les foules, ni les passions lors des compétitions, ni derrière les écrans de télévision. Avec les deux épreuves du Meeting Herculis EBS qui auront lieu ce jour, c'est le bon moment de faire un point sur la discipline.

Les colosses de l'athlétisme

Le concept on ne le décrit pas, tout le monde le connaît. Pour les autres, il suffit simplement de regarder la photo ci-dessus. Pour les messieurs, le poids est de 7,260 kg et pour les dames 4 kg.

Oui, ce n'est pas léger comme on pouvait s'en douter au vu de la corpulence des athlètes qui pratiquent la discipline. L'Azuréen Frédéric Dagée avait d'ailleurs déclaré à nos confrères de Sud Ouest que « l'image du lancer évolue en interne, mais pas au regard des gens. Ce n'est pas dans notre culture. Pour le grand public, on est des gros bœufs. Il y a beaucoup de stéréotypes dans les lancers. »

On n'irait pas jusqu'à dire cela, mais il est vrai que les épreuves de lancer sont pratiquées par des hommes et des femmes, plutôt musclés et grands.

Deux façons de lancer

Passons désormais à la pratique.

Tout d'abord rappelons que le cercle de lancer mesure 2,13 m de diamètre. Le poids coincé entre la nuque et l'épaule, les athlètes peuvent opter pour la rotation ou la translation.

La première est plus récente que la seconde, et elle permettrait une meilleure projection du poids et donc de meilleures performances. L'athlète tourne sur lui-même avant de lancer. S'il opte pour la translation, il démarre légèrement courbé dos à l'aire de réception et se tourne brusquement, effectue un petit sursaut avant de lancer le poids. Nous saurons donc cet après-midi, laquelle est la plus utilisée et par qui.

Des records douteux

Les records datant de 28 et 31 ans pourront-ils tomber un jour ? En tout cas, nous sommes en droit de nous poser la question. Du côté des hommes, le record du monde a été établi le 20 mai 1990, à Los Angeles, par l'Américain Randy Barnes, avec un lancer à 23,12 m. Chez les femmes, c'est à Moscou, le 7 juin 1987, que la Soviétique Natalya Lisovskaya établissait l'actuel record du monde, avec une marque à 22,63 m.

Mais ces records sont-ils vraiment valables ? Permettez-nous d'en douter, lorsque l'on sait que les contrôles antidopage n'étaient vraisemblablement pas aussi sérieux, ni aussi crédibles qu'ils le sont de nos jours. Mais qui sait ? Peut-être qu'à Monaco, cet après-midi, sur le port, un des athlètes fera-t-il taire les critiques.


La suite du direct