“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Hockey sur glace, pétanque, judo, tennis, volley, athlétisme... c'était la fête du sport à Tende.

Le rendez-vous qu'il ne fallait pas manquer : la caravane du sport !

Les joueurs de l'OGC Nice Ihsan Sacko et Walter Benitez ont participé aux animations avec les enfants.

Le sport mis à l'honneur au Bastion

La Kényane Beatrice Chepkoech explose le record du monde du 3.000m steeple à Her...

Le Niçois Frédéric Dagée termine 9e du lancer de poids au Meeting Herculis

Les 5 temps forts à ne pas louper du 31e meeting Herculis de Monaco

Dans les coulisses d'Herculis

Mis à jour le 18/07/2018 à 05:12 Publié le 18/07/2018 à 05:12
Employés à l'année, étudiants et bénévoles, ils sont nombreux à participer à l'organisation de ce meeting couru des plus grands. Le dernier tour de piste d'Usain Bolt, en 2017, restera ainsi dans les mémoires des organisateurs et spectateurs.

Employés à l'année, étudiants et bénévoles, ils sont nombreux à participer à l'organisation de ce meeting couru des plus grands. Le dernier tour de piste d'Usain Bolt, en 2017, restera ainsi dans les mémoires des organisateurs et spectateurs. C.D. et J.-F.O

Dans les coulisses d'Herculis

Le meeting international d'athlétisme approche à grand pas. Dans le bureau de la Fédération Monégasque, ils sont nombreux à se démener pour offrir un spectacle de haute qualité

Carl Lewis, Sergueï Bubka, Marion Jones, Marie-José Perec ou encore Usain Bolt, ils ont tous foulé l'ocre du stade Louis-II. Comme bon nombre d'athlètes, ils ont participé à son succès grandissant depuis le 19 septembre 1987. Petit à petit, l'Herculis s'est fait un nom, jusqu'à faire partie aujourd'hui des plus grands rendez-vous mondiaux de l'athlétisme. Mais que serait-il sans une organisation sans failles ? Sans tous ces passionnés qui travaillent d'arrache-pied pour offrir au public, mais aussi aux sportifs, un spectacle hors pair et digne d'une étape de Diamond League.

Chacun à son poste

C'est dans une des innombrables pièces que compte le stade Louis-II, que se trouve « la fourmilière ». C'est ainsi que Jean-Pierre Schoebel se plaît à appeler les petites mains de la Fédération Monégasque d'Athlétisme, dont il est également le président.

À l'intérieur, les mains se baladent sur les claviers à une vitesse...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct