Pierre Casiraghi et Boris Herrmann, les deux régatiers du Yacht-club de Monaco, courent pour la première fois à bord de Malizia II. Photo Mesi

Pierre Casiraghi "à bord d'un bateau exceptionnel"

Le vice-président du Yacht-club de Monaco et son coéquipier Boris Herrmann ont pris le départ de la mythique Rolex Fastnet sur le Malizia II

Après s’être offerts une belle quatrième place à la 36e Copa del Rey-Mapfre sur le GC32 Malizia, Pierre Casiraghi et Boris Herrmann ont pris le départ dimanche dernier de la célèbre Rolex Fastnet Race à bord de Malizia II, l’un des neuf IMOCA 60’ en lice. Cette course au large est l’une des plus mythiques du monde de la voile. Créé en 1925, ce rendez-vous rassemble cette année 384 bateaux répartis en onze classes. Au menu: 608 milles nautiques au départ de Cowes, direction le phare du Fastnet au sud de l’Irlande avant de rallier Plymouth.

Quelques heures avant de prendre le large, le vice-président du Yacht-club de Monaco est revenu sur les raisons de sa participation et sa passion pour la voile.

Vous participez à votre première Rolex Fastnet Race. Quel regard portez-vous sur cette course?
J’ai toujours voulu m’aligner au départ de cette course qui est l’une des plus grandes classiques au monde. Ce rendez-vous est d’autant plus spécial que c’est la...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter