Brexit : « Il ne faut pas prendre une attitude de revanche ». Cyril Dodergny

Valéry Giscard d'Estaing pour une union fiscale en 2020

Lors d'une conférence à Monaco, le président a affiché son optimisme pour la construction européenne, malgré le Brexit

Monaco Méditerranée Foundation a eu, mardi soir, un invité exceptionnel à l'Hôtel Hermitage : Valéry Giscard d'Estaing. L'ancien président de la République Française, 91 printemps, avait déjà été convié par Enrico Braggiotti à l'automne 2015 pour parler de l'Europe. Alors, « pourquoi en parler à nouveau ? », a-t-il lancé d'emblée. Peut-être pour mieux comprendre…

Loin des discours moroses, voire alarmistes, sur l'avenir des pays européens, Valéry Giscard d'Estaing a su trouver les mots pour faire sourire, mais aussi pour éclairer et surtout donner une vision.

Le président reste très optimiste sur l'avenir. « Dans la presse, on vous annonce la dislocation de l'Europe. Il n'en est rien. Cela n'a pas de fondement. Pour l'Union européenne, fermer sa frontière avec la Grande-Bretagne ne représente pas un grand enjeu. »

Coût du...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter