Une médaille au goût amer

Hugo Micallef et son entraîneur Juan Gonzalez étaient il y a quelques jours en Allemagne au « 44 Chemistry Cup », l'un des tournois seniors les plus relevés au monde où boxeurs américains et des pays de l'Est font habituellement main basse sur les médailles.

Hugo Micallef et son entraîneur Juan Gonzalez étaient il y a quelques jours en Allemagne au « 44 Chemistry Cup », l'un des tournois seniors les plus relevés au monde où boxeurs américains et des pays de l'Est font habituellement main basse sur les médailles.

Dès le premier tour, en quart de finale, Hugo est opposé au solide Kazakh Ibragimov Bekdholet, au palmarès impressionnant et membre de l'équipe WSB (boxe semi-professionnelle) de son pays. Mais cela n'est pas de nature à perturber notre jeune champion. Beaucoup moins expérimenté que son...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter