Bernard Bezzina et le prince Albert II ont dévoilé l’œuvre sous le regard bienveillant de Berlioz. Photo Jean-François Ottonello

Une main géante sur les terrasses de l’opéra de Monaco

Bernard Bezzina a offert une pièce monumentale que le prince Albert II a dévoilée hier. Cette œuvre symbolique sera vendue aux enchères lors du Gala pour l’océan, ce jeudi soir

Une gigantesque main de bronze, brisée, fissurée. Craquelée comme les terres de Somalie, de Californie ou de Calabre, qui se meurent de ne plus connaître la caresse intime de l’eau. Cette main de Goliath tient le monde au bout de son doigt. À moins qu’il ne soit en train de lui échapper.

Hier matin, le souverain a dévoilé cette œuvre monumentale, pièce unique de l’artiste toulonnais Bernard Bezzina, intitulée Main divition III «Ludus».
Pour la Fondation Prince Albert...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter