Une centaine de retraités, malgré la chaleur

Devant les caisses sociales, les aînés ont chaud.

Devant les caisses sociales, les aînés ont chaud. Très chaud. Mais ils sont là, malgré la canicule. Ils y sont parce que c'est ici que se décide le montant de leur pension de retraite.

Ils montreraient bien les dents, mais encore faudrait-il qu'il puisse les payer. Parce qu'avec la retraite,...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter