Lors de la « Gratiferia », l'argent n'a pas droit de cité. Il faut laisser son portefeuille à la maison. On donne et on récupère. La seule transaction qui vaille ? « Un sourire suffira », répond l'association. DR

Un grain de SEL dans un océan de partage

Roquebrune Face au succès rencontré par sa première « Gratiferia », l'association SEL du Citron récidive demain esplanade Jean-Gioan. Le concept ? Une brocante où tout est gratuit

Avec le Système d'échange local (SEL) du Citron, fini les échanges marchands, adieu les marges douteuses et bye-bye l'obsolescence programmée. Place au troc, au partage et au don.

Forts du succès de leur première « Gratiferia » organisée à Gorbio en juin dernier, les membres de l'association remettent le pied à l'étrier pour une seconde édition, prévue demain sur l'esplanade Jean-Gioan, à Roquebrune-Cap-Martin. Le concept reste...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter