Un camp de migrants a été évacué à la frontière

Hier matin, ils étaient une centaine à quitter le camp illégal de Vintimille. Une opération « de nettoyage des berges » menée à l'initiative de la mairie qui s'inquiétait « des conditions d'hygiène »

Bouteilles et canettes en plastique vides qui s'entremêlent avec des couvertures effrangées, des pantalons élimés et des chaussures consumées par le temps… Tout a été avalé par les solides mâchoires des bulldozers, à l'aube, hier matin.

Installés dans des tentes - sous le pont de Vintimille et à proximité du cimetière - une centaine de migrants ont été évacués de leur camp illégal. L'opération a été menée à l'initiative du maire de Vintimille, Enrico Ioculano et en présence de la police italienne et des associations d'aide aux migrants. Quelques jours auparavant, l'édile et la préfecture d'Imperia avaient prévenu de cette intervention. « Il ne s'agit pas d'un démantèlement mais d'une opération de nettoyage des berges. La zone était...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter