Un 42e Festival du cirque très… revendicatif !

La soirée de gala restera comme un moment fort dans le combat pour le maintien des animaux dans le cirque. La princesse Stéphanie a montré qu'elle n'allait pas se laisser faire

Fallait pas l'énerver, la princesse Stéphanie. Déjà, dans l'édition de Monaco-Matin et Nice-Matin du 19 janvier, la présidente du Festival international du cirque de Monte-Carlo défendait bec et ongles le travail des dresseurs et la présence des animaux dans le cirque - « Ce sont des artistes à part entière ». E clamait : « Je me battrai jusqu'au bout pour que le cirque demeure avec les animaux. »

Mardi soir, lors de la soirée de gala de la 42e édition du festival, la princesse Stéphanie a sorti les griffes pour égratigner subtilement tous ceux qui militent pour un cirque sans animaux (lire ci-dessous).

Tout au long de cette soirée de gala, qui réunit traditionnellement la presse internationale et un public amoureux du cirque,...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter