De gauche à droite : Mère Marie-Catherine Kingbo, père Philippe Blot et père Jacques Mourad risquent pour sauver celle des autres Photo J.D.

Trois religieux monégasques en zone de conflit se confient à notre rédaction

Plus de 200 personnes ont écouté, en l'église Saint-Charles, les témoignages bouleversants de pudeur et d'authencité de trois religieux venus de Corée, du Niger et du Kurdistan irakien

Ils s'appellent Marie-Catherine Kingbo, Jacques Mourad et Philippe Blot. Une sœur et deux prêtres que nul ne connaît ici. Trois religieux qui risquent leur vie pour sauver celles des autres : celles des Chrétiens d'Orient, mais aussi celles de Nord-Coréens fuyant le régime de Kim Jong-un, ou encore celles des petites Africaines et de leur maman sans...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter