Six récifs artificiels immergés dans la baie

Transportés depuis le port de Fontvieille, ils ont été mis à l'eau hier matin dans la réserve naturelle du Larvotto. Objectif : restaurer un habitat naturel pour le milieu marin

Fatiguée mais heureuse. Jacqueline Gautier a le sourire en pensant que les récifs sont désormais à l'eau. C'était le souhait de la présidente de l'association monégasque pour la protection de la nature (AMPN), gestionnaire des aires marines protégées de Monaco, que de voir ces équipements rejoindre la réserve naturelle du Larvotto.

Hier midi, six récifs artificiels, ont été immergés dans la baie du Larvotto, posés à 27 mètres de profondeur, sur un fond sablonneux, malgré une mer capricieuse. C'est une première...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter