Roya et Bévéra : une flore d’exception à protéger

Le haut pays mentonnais dispose d’un grand nombre d’espèces rares que les amateurs de montagne (et de botanique) peuvent découvrir au rythme de leur marche. Florilège

Alors que les Alpes-Maritimes font déjà figure de département extrêmement riche (botaniquement parlant), les vallées de la Bévéra et de la Roya font exploser tous les compteurs en la matière.

Tant les fleurs d’exception y sont nombreuses au mètre carré.

Dans une fiche éditée par le Muséum d’Histoire naturelle de Paris, relative aux gorges de la Roya, la description des lieux est ainsi évocatrice: "Les conditions édaphiques (la science du sol N.D.L.R.) et climatiques particulières liées aux influences ligures permettent le maintien d’espèces rares ou uniques en France."

Parmi ces belles plantes, quelques orchidées – que la Communauté d’agglomération de la Riviera française souhaite aujourd’hui valoriser et développer au maximum.

Mais également des espèces endémiques, souvent inconnues du grand public. Elles...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter