Deux clientes enthousiastes dans le décor de Charles Kaisin commandé par Pascal Camia, directeur des Jeux de la SBM. Michael Alesi

Rouge et blanc, le Casino joue la carte excentrique

Avec un décor éphémère réalisé de 1 500 m2 de tissu composé de losanges rouges et blancs, l'atrium devient ludique et festif. Mais la volonté de la direction des Jeux est de créer le buzz

On déteste ou on aime. On déteste puis on aime. L'atrium revu et follement corrigé par Charles Kaisin ne laisse personne indifférent. Et pour cause : l'espace où passent et repassent les joueurs du Casino de Monte-Carlo ou le public de la salle Garnier est recouvert depuis le 2 septembre de 1 500 m2 de tissus aux losanges rouges et blancs. Ces dernières heures de Fête nationale, voilà qui eu de l'éclat. Mais pas uniquement pour la fête du prince. Car ce projet est d'un excentrisme qui amuse.

" Let's fall in diamonds " - c'est le nom de l'installation - démultiplie l'espace à l'infini. Des tables, chaises, canapés, fauteuils, poufs,...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter