Richard Bohringer fait résonner sa voix

Avec sa voix clairement ténébreuse et reconnaissable entre mille, il a redonné vie à celle de Jean d'Ormesson.

Avec sa voix clairement ténébreuse et reconnaissable entre mille, il a redonné vie à celle de Jean d'Ormesson. Dans le cadre du Festival des mots du Conseil départemental, le comédien Richard Bohringer est en effet venu lire un extrait de « Et moi, je vis toujours », paru à peine un...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter