Les orchestres de Monaco et du Congo ont répété ensemble, hier à l'auditorium. Cyril Dodergny et A.P.

Retour, trois ans après, de l'Orchestre du Congo

Ces émouvants héros de la musique ont continué à apprendre la musique dans des conditions précaires, répétant en plein air. L'enthousiasme et les résultats sont toujours là

À leur manière, ce sont des héros de la musique. À Kinshasa, au Congo, lorsqu'ils ont décidé de créer le premier orchestre symphonique d'Afrique noire, ils l'ont fait avec des instruments de fortune. Ils ont fabriqué des contrebasses avec des bidons de récupération, des cordes de violoncelle avec des câbles de frein ou de téléphone, des archets de violon avec des fils de canne à pêche.

Un ancien pilote de ligne ayant appris la musique en autodidacte, Armand Diangienda Wabasolele, devint leur chef. En 2009, ils...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter