L'hôtel trois étoiles, situé sur le quai Kennedy, a entamé une série de travaux en début d'année. Photo C.V.

Quel avenir pour le personnel de l'hôtel Miramar? Les salariés craignent des licenciements

Les salariés craignent un plan de licenciement général alors qu'ont démarré des travaux dans l'établissement. La direction, elle, assure que l'activité hôtelière n'est pas menacée

Pas une saison sans un conflit social dans un établissement hôtelier de la Principauté. La crise, en ce moment, couve au Miramar. L'hôtel trois étoiles, situé sur le quai Kennedy et qui compte treize salariés, est la propriété, depuis décembre 2014 du Russe Yuri Tskhovrebov.

Début janvier, le personnel de la restauration a été mis en congés payés forcés alors que démarraient des travaux dans le restaurant. Depuis, la direction a signifié au personnel de la cuisine un plan social à venir. Un couperet pour neuf salariés en CDI, dont certains sont...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter