Le chef d'entreprise monégasque a été invité par la Monaco Méditerranée Foundation pour parler de son expérience devant nombre de lycéens de la Principauté. Jean-François Ottonello

Quand on a envie, tout est possible

À 32 ans, Tigrane Seydoux a un parcours exceptionnel. L'ex-bras droit de Stéphane Courbit a créé Big Mamma, une enseigne qui rassemble six restaurants parisiens. Un succès phénoménal

Difficile de réussir dans le pays voisin ? Pour Tigrane Seydoux, pas vraiment. « Entreprendre en France, c'est plus simple qu'on croit et qu'on le dit. Les banques suivent. Beaucoup de structures accompagnent les créateurs d'entreprises. Ce qui est plus difficile, c'est de croître. Car le succès génère souvent pas mal d'ennemis. Moi, je ne l'ai pas subi. »

Tout semble sourire à ce Monégasque, aujourd'hui à la tête de Big Mamma, une entreprise de six - bientôt sept (*) - restaurants italiens qui sert quelque 4 000 repas par jour à Paris. Le parcours de ce jeune homme de 32 ans est exceptionnel. Après avoir vécu ses sept premières années sur le Rocher, il...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter