Les barrières temporaires permettent d'unir les deux giratoires à l'entrée de Monaco, pour n'en fait qu'un grand. Photo L.M.

Pourquoi y a-t-il des bouchons en août sur les route de Monaco

À plusieurs reprises la semaine dernière, de gigantesques bouchons ont perturbé l'entrée des automobilistes dans la Principauté. Le Centre de gestion de la mobilité nous explique pourquoi

Jusqu'à deux heures de route pour un trajet Nice-Monaco, 55 minutes au départ de Cap-d'Ail : la semaine dernière l'entrée de la Principauté a connu des embouteillages dignes des journées les plus denses, mais totalement inhabituels pour un mois d'août.

"Il y a eu la conjonction de plusieurs événements, explique Gilles Cellario, directeur adjoint du Centre intégré de gestion de la mobilité. D'abord le tunnel qui descend à Fontvieille depuis le rond-point du Canton enterré, est bloqué. Il le sera pendant un mois, en raison des travaux de l'îlot Pasteur."

Des travaux qui ont été programmés de longue date, pour impacter le moins possible la circulation. Et pour cela, le mois d'août restait la solution la plus sûre. "Si on avait fait ça un autre mois de l'année, ça aurait été la catastrophe."

Il reste...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter