Pourquoi les ruches prolifèrent en ville

Les environnements urbains, en particulier à Monaco, pourraient devenir des refuges pour les abeilles. On vous explique pourquoi l'apiculture urbaine est en pleine croissance

Quand on a vu que le prince Albert II était à Marseille pour la création d'une union apicole transfrontalière, notre curiosité a été piquée au vif. On s'est dit : « Mais au fait ! Il y a des ruches à Monaco ! Dans quel état sont-elles ? »

Alors on est allé butiner des infos pour faire le point, et on n'a pas été déçu du voyage.

Un bel après-midi ensoleillé de la semaine dernière, nous sommes allés à la rencontre de Georges Restellini, chef de section jardin à la direction de l'aménagement urbain de Monaco. C'est un peu le patron des espaces verts du gouvernement princier. Et question butineuses, il en connaît un rayon.

À Fontvieille depuis...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter