« Je tenais vraiment à faire un morceau sur Monaco », confie Richard Pizzorno. C.B.

Pour l'amour du jazz et de la Principauté…

Le jazzman Richard Pizzorno, enfant du pays, a composé la musique du court-métrage d'animation « Fat Cat », un voyage musical dans Monaco mêlant jazz, groove et funk

C'est un Monaco en noir et blanc, vu du ciel, qui s'anime sous nos yeux. Une femme nous emmène pour une balade dans les rues si reconnaissables de la Principauté. Jusqu'à arriver au club « Phat Cat », d'où s'échappent quelques notes de musique. Puis un énorme chat, plus haut que les immeubles entre en action. Dans les dernières secondes du court-métrage, les couleurs gagnent du terrain et envahissent la ville.

« La musique embellit la vie et Monaco. Et...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter