Sur ces étagères, des espèces disparues, ou non. Certaines sont dans ces bocaux depuis plus d’un siècle. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Rencontres effrayantes dans les entrailles du Musée océanographique de Monaco

Les tréfonds du musée sont comme les fonds marins: ils abritent une réserve d’animaux tous plus surprenants ou effrayants les uns que les autres. On vous emmène en visite.

Il n’y a pas qu’un cabinet de curiosité au Musée océanographique de Monaco. Il y a bien sûr celui que l’on peut visiter au premier étage. Mais ce n’est pas de celui-ci que je veux vous parler aujourd’hui.

Les cabinets de curiosité sont apparus à la Renaissance, à l’époque où la science commençait à prendre de l’importance. C’était alors des meubles avec des vitrines, ou carrément des pièces, dans lesquels on exposait des pierres, des fossiles, des animaux en bocaux, séchés ou...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter