Le système fonctionne toute l’année sans interruption, même lorsque le Stade nautique se transforme en patinoire. Photo E.A.

On a visité pour vous les coulisses du Stade nautique Rainier-III

Implantée sur le quai Albert-Ier, la piscine utilise l’eau de mer qui est filtrée, traitée et chauffée, grâce à tout un système dissimulé sous les gradins. On vous explique comment ça fonctionne.

Denis Dzuilka a intégré le Stade nautique Rainier-III en mai 1981. Multicasquettes, il a débuté comme veilleur de nuit, puis il est passé maître-nageur avant de devenir mécanicien-filtreur, son poste actuel. Et sûrement le dernier, puisqu’il prendra sa retraite en août 2019, après avoir passé trente-huit ans à bichonner ce lieu incontournable de la Principauté. "Sa deuxième maison", comme dirait son épouse.

À deux mètres sous la mer

Le bassin du quai Albert-Ier et son fonctionnement n’ont donc plus aucun secret pour lui. Nous descendons quelques escaliers et pénétrons dans un long couloir. "Ici, vous êtes à deux mètres sous le niveau de la mer. Et derrière ce mur, vous avez le bassin."

Nous sommes dans les entrailles du Stade nautique. L’air y est chaud et humide. Au-dessus...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter