Falcao face à Pepe : malgré l'ouverture du score du Colombien, Besiktas a eu le dernier mot... Jean-François Ottonello

Monaco tombe de haut

Après une nouvelle défaite à domicile contre Besiktas (2-1), consécutive à celle de Porto (3-0), les Monégasques s'éloignent un peu plus d'une qualification en huitièmes de finale

Dans l'idéal, il fallait gagner contre Besiktas. Mais surtout, ne pas perdre hier soir, après une série de trois matches sans victoire toutes compétitions confondues, et un seul petit point au compteur en Ligue des champions.

Monaco y a cru. Quatre minutes exactement. Quand Falcao a ouvert le score sur une action de classe - son 13e but de la saison -, on pensait les astres enfin alignés en faveur de l'ASM (30'). Mais cela n'a donc duré que quatre petites minutes, le temps qu'il a fallu à Besiktas pour égaliser grâce à Tosun. Un coup franc joué rapidement et Talisca déchirait le milieu monégasque complètement attentiste. Il trouvait Quaresma décalé qui centrait...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter