Monaco se mouille

Contre Lorient, malgré les averses, les Monégasques ont déroulé en 2e période après avoir été bousculés en première. Au final, ça fait 3-0

A l'image du Moustoir, le match était ouvert aux quatre vents, et très vite, une pluie d'occasions remplaçait celle tombée au coup d'envoi. Dans une rencontre qui s'annonçait déséquilibrée sur le papier entre la meilleure attaque d'Europe et la lanterne rouge du championnat de France, on assistait très vite à un drôle de jeu concours. Une course à qui défendrait le plus mal !

Les hommes de Bernard Casoni, qui s'asseyait pour la première fois sur le banc lorientais, jouaient un football débridé et sans complexe.

Les Monégasques, d'habitude si forts dans l'axe, étaient...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter