Les hommes de Leonardo Jardim ont inscrit trois buts dans les vingt-cinq dernières minutes de la partie. Jean-François Ottonello

Monaco sans forcer

Sans vraiment faire preuve de génie, la formation du Rocher l'a emporté 4-0 contre Dijon et reste plus que jamais dauphin du Paris Saint-Germain

Malgré la victoire 4-0 contre Dijon qui permet aux hommes de Jardim d'être assurés de garder leur deuxième place à l'issue de cette 26e journée, Monaco a grimacé.

D'abord avant le coup d'envoi, quand Jovetic a fait signe au staff médical à l'échauffement qu'il ne pourrait pas tenir sa place en raison d'une contracture à la cuisse.

En l'absence de Falcao, toujours en convalescence pour une lésion musculaire, les Monégasques pensaient avoir trouvé la solution avec en pointe, Jovetic. Passeur décisif contre Lyon, il avait marqué un doublé contre Angers et semblait avoir retrouvé une forme étincelante. Mais il a...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter