Moisissures, champignons, fuites... les locataires des Jardins d'Apolline attendent des solutions de relogement

Ils ont peur pour leur santé; s'inquiètent de savoir quand et comment ils vont être relogés. Les habitants des 230 appartements de l'ensemble immobilier de La Condamine attendent des solutions du gouvernement.

"Nous sommes dans une situation de crise majeure. Il faut répondre à cette situation par des mesures exceptionnelles."

Franck Lobono, porte-parole du collectif des habitants des Jardins d'Apolline, lui-même résident dans l'ensemble immobilier domanial, consacre une grande partie de son temps aux problèmes techniques du complexe immobilier et leurs conséquences sanitaires et sociales.

Moisissures, fuites, champignons, eau qui sort marron foncé du robinet… La vie des locataires est devenue pour beaucoup très dégradée; et ce d'autant plus que les dégâts touchent une part essentielle de leur intimité: leur habitation. "Il y a des personnes, âgées notamment, qui le vivent avec traumatisme. On demande une cellule d'accompagnement psychologique."

Alors pas étonnant que certains veulent purement et...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter