Jean-Louis Grinda invite à nouveau ses adversaires au débat. C.D. et J.-F.O.

Les têtes de liste débattront-elles à la télé ? Le phénomène Mork

Il n'en démord pas !

Il n'en démord pas ! Depuis son lancement dans la campagne à l'élection nationale sous les couleurs d'Union Monégasque, Jean-Louis Grinda répète à qui veut l'entendre qu'il souhaite débattre publiquement, si possible à la télévision.

Hier, le candidat s'est fendu d'une lettre ouverte à ses deux adversaires. Considérant que « la campagne est aujourd'hui bien lancée » et que « les choses sont suffisamment claires pour affirmer qu'il y aura bien 3 listes le 11 février prochain », Jean-Louis Grinda propose à Béatrice Fresko-Rolfo (Horizon Monaco) et Stéphane Valeri (Primo !), « dans un souci de parfaite information des Monégasques, de nous (se) mettre d'accord sur les modalités d'un grand débat national télévisé avec les trois têtes de liste ». Ce serait là une première pour Monaco.

« Accord de principe » du ministre d'État

Le leader d'UM précise qu'il a contacté le ministre d'État, Serge Telle, qui lui « a fait connaître par écrit son accord de principe, à charge pour moi d'entamer les démarches...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter