Cédric Lanari (F2SM) et Olivier Cardot (USM). J.-F.O. et J.D.

Les syndicats avouent rester sur leur faim

Du côté des syndicats, on répond presque d'une même voix.

Du côté des syndicats, on répond presque d'une même voix. En substance, le message pourrait se résume par : « C'est bien de s'y intéresser mais on n'aurait pu mieux faire. »

Jusque dans les points d'achoppement, les organisations représentatives se rejoignent.

« 37 %, cela signifie près de 3 heures par jour et 15 heures hebdomadaires environ ; c'est énorme surtout dans la fourchette de temps proposée dans...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter