Les guides : Il faut démystifier

Contrairement à la nature, les grimpeurs n'ont, eux, pas horreur du vide.

Contrairement à la nature, les grimpeurs n'ont, eux, pas horreur du vide. En revanche, ils ne supportent pas de trouver porte close.

Cette mésaventure, ils sont nombreux à l'avoir vécue sur la Côte d'Azur. « Chaque semaine, on voit revenir des clients qui, faute d'information ou de certitudes, n'ont pas pu faire leur sortie. Ils sont assez remontés. Ce n'est pas un bon signal pour ceux qui viennent de Marseille, de Toulon... Et c'est un problème pour notre profession », confirme Jean-Pierre Olivier, guide de canyon et gérant du magasin Rac à Plan-du-Var.

Bertrand Brouta, guide de haute-montagne chez Altitude 06, relève un paradoxe : « Le Département continue de publier des brochures sur les randonnées, le...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter