Guy Ferraris est allé à la rencontre des troisièmes du collège J.-B. Rusca. M.P

Les collégiens rencontrent un résistant

Tende

C'est un homme tranquille, mais derrière les yeux rieurs se cache un parcours peu commun durant la Seconde Guerre mondiale. À l'époque, Guy Ferraris avait huit ans. Cette période étant au programme de troisième, il est venu raconter ce vécu aux élèves du collège J.-B. Rusca, à l'initiative de sa petite-fille Marie et de leur professeur d'histoire, Nicoletta Bianchi. Un moment fort en émotion.

Sa maman décède durant le conflit mondial, son papa rejoint...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter