Le soleil des Ballets de Monte-Carlo, Alexis Oliveira, et l'étoile du Bolchoï, Olga Smirnova. Alice Blangero

Les Ballets de Monte-Carlo envoûtent le Bolchoï

Monaco a continué de séduire Moscou hier soir lors de la représentation de La Belle par les danseurs de Jean-Christophe Maillot, qui ont triomphé. Ou quand la culture draine l'économie

Qui a dit que la culture ne servait à rien ? Qu'il se dénonce ! Dans nombre de pays, et même de médias, la culture est le parent pauvre. Le premier à trinquer quand il faut se serrer la ceinture. Parce que les comptables pensent que ce n'est que du show. Parce que ça ne produit pas. Ou pas de façon assez visible. C'est une erreur colossale. Aussi énorme que le théâtre du Bolchoï, et ça n'est pas peu dire.

Parce que si les Journées de Monaco à Moscou ont remporté un franc succès (voir notre édition d'hier), c'est précisément parce qu'elles s'étaient greffées sur la présence des Ballets de Monte-Carlo dans...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter