«Seul espoir», Stéphane Valeri a choisi d'enfiler le costume de candidat du renouveau. Photo JFO

Les 9 phrases à retenir du premier meeting de Stéphane Valeri en campagne pour les élections nationales

Peps: "Dynamisme, vitalité ; effet stimulant donné par quelque chose. Avoir du peps". À en croire la définition du Larousse, en lançant 12 PEP’S (Pôles d’écoute et de proposition), l’équipe de campagne de Primo! et son leader, Stéphane Valeri, ont l’intention de mener une campagne survitaminée.

Sélection des petites phrases de la dernière réunion publique du favori des élections nationales.

la concURRENCE

"Les deux autres listes sont la répétition des élections de 2013. Elles se sont déjà affrontées: l'UDM contre Horizon Monaco. Nous sommes le seul espoir de vrai changement au Conseil national."

Christophe Steiner

"Malgré le travail de Christophe Steiner, le Conseil national divise. Il y a un besoin d'unité."

les clivages

"Nous voulons dépasser les clivages et les querelles, d'ailleurs nos référents sont issus de toutes les listes du passé."

démagogie

"Nos concurrents, dont M. Grinda, nous traitent de démagogues mais ils répètent toujours la même chose et il y a une vraie divergence de vue. Ils voudraient adopter sans amendements, nous, nous croyons à l'écoute et au changement. Pas aux solutions toutes faites de technocrates."

Les promesses

"Il n'y aura jamais de promesses qu'on ne pourra pas tenir."

domaine public

"Jamais plus nous ne désaffecterons le domaine public sans contrepartie."

Disneyland

"L'avenir de Monaco, c'est un Etat avec une population stable et une mixité sociale. Ce n'est pas Disneyland. Les riches étrangers, qui financent notre modèle social, sont les bienvenus. Mais nous voulons défendre les Enfants du pays et les Monégasques."

Logements

"Nous voulons créer 100 logements neufs chaque année pour les familles monégasques."

programme

"Nous serons pragmatiques et pas idéologues et nous reviendrons avec un programme complet et concret après la Fête du prince (19 novembre)."