Le prince Albert II au

Le souverain a passé trois jours sur le Yersin, à Madère, pour assister à la première mission des Explorations de Monaco. Il a même eu la chance inouïe de voir deux phoques moines…

La scène aura duré à peine quelques minutes. Mais elle restera longtemps dans les mémoires de tous ceux qui ont eu le bonheur d'y assister. Au premier rang desquels le prince Albert II, engagé depuis des années, au travers de sa fondation, dans la préservation d'une espèce en voie de disparition, le moine phoque de Méditerranée.

Cela fait sept ans que le souverain milite pour sauver ce mammifère de l'extinction. Dans le monde, il en reste entre 500 et 1 000. À Madère et dans les îles Desertas, on en dénombre une quarantaine. Et pour la première fois, pour le souverain comme pour la plupart de ceux qui l'accompagnaient sur une falaise escarpée de l'île Deserta Grande, au large de Madère, il a pu observer deux phoques moines pendant...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter