Absent des réseaux sociaux, le maire a vu apparaître deux profils utilisant son nom et sa photo. Le premier compte une centaine d'amis et son titulaire incite les utilisateurs de Facebook à souscrire un prêt. Le second (en bas à droite) affiche deux amis mais aucune activité illicite n'a pour ... J.-F. Ottonello

Le maire victime d'un usurpateur sur Facebook

Un faux profil au nom de Georges Marsan réclame leurs données personnelles aux internautes. Le maire a déposé plainte pour usurpation de son identité et adresse un message de prévention

Ces dernières années, une véritable industrie de l'extorsion s'est développée sur internet. Quiconque possède un compte sur un réseau social, à commencer par Facebook, reçoit inéluctablement, et à intervalles réguliers, des demandes d'amis provenant d'un(e) inconnu(e) dont le profil n'a peu ou pas d'activités.

Parfois même, cette demande fait doublon avec une amitié déjà existante ! Même nom, même photo, mais un profil fantôme, vide d'informations…

Simple plaisantin, hacker chevronné ou véritable filière criminelle sévissent derrière ces avatars.

Un fléau numérique et sans frontières qui s'abat tout autant sur les anonymes comme les personnalités publiques. Et Monaco n'y échappe pas (lire ci-contre).

Le maire en personne vient d'en faire les frais. Au point, hier matin, de déposer plainte pour usurpation d'identité auprès...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter