Marcus Miller, le 16 novembre. Sebastien Botella

Le festival de jazz teste une nouvelle formule

Avec quelques incartades dans la pop et le rock, le festival de la SBM s'étendra sur trois week-ends entre novembre et décembre, toujours à la Salle Garnier

Après un festival d'été repensé , il en sera de même pour la douzième édition du Monte-Carlo Jazz Festival. « Une formule évolutive », voilà comment Jean-René Palacio décrit la cuvée à venir.

« Nous allons nous étaler de manière plus ou moins aventureuse tout au long du mois de novembre », confie le directeur artistique de la SBM, en proposant deux ou trois concerts chaque fin de semaine.

Le Monte-Carlo Jazz Festival démarrera officiellement le 16 novembre, « avec des fidèles de nos rendez-vous ». Le premier d'entre eux, Marcus Miller, présentera son album...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter