Haute silhouette et baguette autoritaire. Photo DR

Le chef d'orchestre symphonique de Monaco, Louis Frémaux est mort

Recruté par Rainier après la guerre, il avait créé l’Orchestre National de l’Opéra de Monte-Carlo (futur Philharmonique) et les concerts du Palais Princier.Il s’est éteint à l’âge de 95 ans

Une haute silhouette dressée devant l'orchestre, une chevelure légèrement ondoyante, une baguette autoritaire, tel était le chef Louis Frémaux, qui dirigea de 1956 à 1965 l'orchestre symphonique de Monaco.

On vient d'apprendre sa mort, survenue la semaine dernière, le 20 mars, à Avaray dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 95 ans.

Le poste de directeur de l'orchestre de Monaco fut le premier grand poste de sa carrière. Auparavant, en 1940, il avait été enrôlé par...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter