Le Cercle de Beaverbrook réunit désormais les anglophones

Depuis le XIXe siècle, Cap-d'Ail est un lieu de villégiature apprécié des Anglais.

Depuis le XIXe siècle, Cap-d'Ail est un lieu de villégiature apprécié des Anglais. La ville peut ainsi s'enorgueillir d'avoir vu séjourner sur son territoire la Reine Victoria ou Winston Churchill, pour ne citer que les plus célèbres. Mais d'autres se sont établis à Cap-d'Ail et y ont laissé leur empreinte, tel Lord Beaverbrook, diplomate, ancien ministre et directeur du Daily Express, propriétaire de la villa...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter