Le nouveau directeur des services judiciaires prendra ses fonctions entre le 23 septembre et le 2 octobre. Dir. Com.

Laurent Anselmi, l'homme de la situation

Discret, juriste de talent, au service du pays et de son prince : voilà comment ses proches qualifient le futur directeur des services judiciaires. Portrait du successeur de Philippe Narmino

Ce ne pouvait être que lui. À écouter tous ceux qui le connaissent, Laurent Anselmi est celui qui devait devenir directeur des services judiciaires de Monaco. Le grand patron de l'institution. L'équivalent d'un ministre de la Justice chez nos voisins.

« Je ne vois pas qui pourrait trouver à redire sur cette nomination, assure une proche de longue date. C'est le seul nom qui s'imposait. »

Et ça ne date pas d'hier. « Le nom d'Anselmi circule depuis des années pour succéder à Narmino », confie une source proche du Palais princier. Et de manière particulièrement insistante depuis quelques mois. Depuis, en fait, que Philippe Narmino, directeur des services judiciaires jusqu'au 23 septembre, est mis en cause dans l'affaire Bouvier-Rybolovlev, soupçonné par les avocats du marchand d'art suisse d'avoir été instrumentalisé par l'avocate du président de l'AS Monaco (lire nos...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter