Villa La Colombe sur le front de mer de la commune de Cap d'Ail Photo Cyril Dodergny

La villa La Colombe, qui défigure le sentier du littoral de Cap-d'Ail, va être détruite

Elle a appartenu à Anthony Tannouri, un homme d'affaire franco-libanais en fuite depuis 1998, et décédé en 2014. Elle va être rasée et le sentier du bord de mer sera réhabilité.

Cette grosse villa qui empiète sur le sentier du bord de mer depuis des années va être détruite. Depuis 1995, la mairie se battait pour obtenir la destructions de constructions illégales.

Saisie en 1996 et rachetée par Anthony Tannouri, par l'intermédiaire de son avocat, la villa s'était trouvée au coeur d'un feuilleton judiciaire qui avait coûté sa place au dauphin du barreau de Nice. C'est le procureur Montgolfier qui s'était saisi de l'affaire. 

Son nouveau propriétaire, un Hollandais, va tout détruire pour laisser place à un nouveau projet, plus contemporain, et plus végétal. Tous les travaux sont à sa charge. 

Cliquez ici pour voir le contenu