Nancy Dotta, présidente fondatrice de Namaste depuis 2009, parmi les villageois dans la région de Rigaon, au Népal. A droite, de haut en bas : Jean-Marc Nowak a travaillé trois semaines en mars, avec des maçons, pour reconstruire des maisons. L'éducation : une priorité pour les Népalais et p... Photo DR

La solidarité se poursuit pour Namaste au Népal

Après le séisme qui a fait plus de 8 000 morts en cette funeste journée du 25 avril 2015, Nancy Dotta, présidente de Namaste, continue de bénéficier de l'aide de l'alpiniste Jean-Marc Nowak

Ils reviennent tout juste du Népal et partagent sans relâche le souci d'aider les Népalais.

Nancy Dotta, présidente fondatrice de Namaste depuis 2009, et Jean-Marc Nowak, alpiniste et membre du conseil de l'association, continue d'œuvrer pour qu'enfin une page se tourne sur le drame du 25 avril 2015 qui a coûté, faut-il le rappeler, la vie à plus de 8 000 Népalais, dans un séisme de magnitude 7,9.

Après le triste bilan dans la région de Rigaon sur laquelle Namaste concentre ses efforts, il s'est agi de reconstruire les maisons et permettre de poursuivre les programmes éducatifs, tant pour les enfants que...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter